Retour

L'Alberta investit 10 millions de dollars dans les garderies

L'investissement annoncé par la province va permettre la création de 1000 nouvelles places pour des enfants dans des garderies et des centres d'apprentissage. De plus, 230 nouveaux emplois seront créés dans ces mêmes établissements.

Rachel Notley a expliqué que cet investissement était une première étape vers son but de plafonner les frais de garderie à 25 $ par jour.

Nous voulons respecter notre engagement électoral et appliquer, quand notre économie nous le permettra, les frais de garderie à 25 $ par jour.

Rachel Notley, première ministre de l'Alberta

500 000 dollars par garderie ou centre d'apprentissage

Les différents centres d'apprentissage et garderies devront remplir un formulaire pour être admissibles au nouveau projet pilote.

Rachel Notley a annoncé que 18 centres issus tant des villes que des zones rurales seront sélectionnés en 2017. « Nous allons nous assurer que les établissements situés dans les zones rurales feront partie des centres retenus, car nous devons absolument connaître les besoins des communautés rurales », a-t-elle souligné.

La première ministre de l'Alberta a expliqué que ce projet pilote allait grandement aider les parents à la recherche de garderies, mais qu'on n'allait pas pouvoir, pour le moment, répondre à toute les demandes. « Bien sûr, nous souhaitons offrir des places à toutes les familles, mais aujourd'hui, il faut être réaliste, nous ne le pouvons pas. Notre priorité sera d'aider d'abord les familles qui en ont le plus besoin », a-t-elle confié.

Les centres sélectionnés seront situés à proximité de bâtiments publics ou encore d'hôpitaux.

Chaque nouvelle garderie recevra jusqu'à 500 000 $ en financement d'exploitation la première année, avec la possibilité de prolonger ce financement pour deux ans.

L'argent reçu par les établissements sélectionnés leur permettra de mettre en place des programmes de garde adaptés aux parents ayant différents types de quarts de travail.

De son côté, la ministre du Statut de la femme, Stephanie McClean, se réjouit de cette annonce qui va selon elle grandement contribuer à améliorer la situation des femmes. Elle a mentionné que 30 % des femmes ayant un enfant de moins de cinq ans ne pouvaient pas travailler.

Quand les femmes réussissent, les familles réussissent et notre économie réussit.

Stephanie McClean, ministre du Statut de la femme

Les garderies ou les centres d'apprentissage intéressés par le projet pilote de la province ont jusqu'au 20 janvier pour déposer leur candidature.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?