Retour

L’Alberta limite à deux ans son contrôle des exportations de pétrole

Les députés albertains ont limité à deux ans la portée du projet de loi 12 qui permettrait au gouvernement de limiter les exportations de pétrole de son territoire vers les autres provinces.

L’amendement proposé par la députée du Parti albertain Karen McPherson prévoit que l’assemblée pourrait décider de prolonger la durée de vie de la loi si nécessaire.

Le changement a été adopté sans opposition, le gouvernement néo-démocrate le jugeant raisonnable.

La ministre de l’Énergie Marg McCuaig-Boyd a rappelé que ce projet de loi était rendu nécessaire, à ses yeux, par l’opposition de la Colombie-Britannique à la construction d’un pipeline qui permettrait d’exporter le pétrole albertain sur la côte ouest du pays pour qu'il soit ensuite transporté par pétroliers ailleurs dans le monde.

S’il est adopté, le projet de loi donnera le pouvoir à la ministre de l’Énergie d’imposer des permis d’exporter aux entreprises qui transportent des hydrocarbures à l’extérieur de l'Alberta. Le gouvernement pourrait par exemple décider d’interrompre les exportations de carburants raffinés vers la Colombie-Britannique.

Le gouvernement de Victoria a menacé l’Alberta de poursuites judiciaires si ce projet de loi devait être adopté.

Plus d'articles