Retour

L'ancien chef des pompiers de Winnipeg a participé à 36 conférences depuis 2014

Depuis qu'il est devenu le chef des pompiers et ambulanciers de Winnipeg en 2014, John Lane a assisté à 36 événements à l'extérieur de la province. Plus d'une fois, ses frais de voyages et d'hébergement ont été payés par le Syndicat des pompiers afin qu'il fasse la promotion du système en place à Winnipeg. Son prédécesseur ne cache pas sa surprise.

L'année dernière, John Lane s'est rendu par exemple à Vancouver, Orlando ou encore Washington et a assisté à une douzaine de conférences. Au cours de ses voyages, John Lane s'est absenté du travail 135 jours.

À titre de comparaison, le chef de la police de Winnipeg n'a pris part à aucune rencontre à l'extérieur du Manitoba.

Pour leur part, les deux anciens chefs des pompiers s'étaient rendus à quelques conférences seulement.

De décembre 2011 à septembre 2013, Reid Douglas a été chef du Service des ambulanciers et des pompiers de Winnipeg. Au cours de cette période, il a dit avoir assisté au maximum à une conférence par année et à deux réunions à l'extérieur de la ville.

Il se souvient d'avoir été invité par Alex Forrest, le président du syndicat des pompiers de Winnipeg, à assister à un certain nombre de conférences organisées à l'extérieur de la ville par d'autres syndicats, mais il dit avoir à chaque fois décliné l'offre.

« Je ne pensais tout simplement pas qu'il était approprié - disons les choses franchement - que je coure dans tous les sens en étoffant mon CV alors que l'argent pourrait être mieux utilisé au sein de la ville elle-même », a déclaré Reid Douglas.

50 000 $ payés par les contribuables

Le chef des services généraux de Winnipeg, Michael Jack, dit que la Ville n'approuve pas toutes les demandes, mais estime que le réseautage est une partie importante du travail du chef des pompiers.

Jusqu'ici, les contribuables ont dépensé plus de 50 000 $ pour les déplacements de M. Lane à l'extérieur de Winnipeg.

Dans un courriel envoyé à CBC/RAdio-Canada, un porte-parole de la municipalité répond que le Service des pompiers et des ambulanciers de la Ville est fier de son système intégré et que son chef est encouragé à en faire la promotion.

Reste que pour l'ancien chef Reid Douglas, des questions restent en suspens.

« Quel est le bénéfice pour la Ville de Winnipeg ? Le chef travaille pour les contribuables de la ville de Winnipeg. Si nous sommes à la fine pointe de la technologie et qu'il communique beaucoup là dessus, tant mieux pour la population en général, mais quel est l'avantage pour les citoyens de Winnipeg qui paient son salaire pour diriger cette organisation? », s'interroge Reid Douglas.

Plus d'articles