Retour

L’ancien journaliste Rosaire L’Italien devient chef intérimaire du NPD du N.-B.

Le journaliste de Radio-Canada à la retraite, Rosaire L'Italien, a été choisi pour diriger le Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick, en attendant qu'un chef permanent soit élu pour succéder à Dominic Cardy.

L’ancien chef Cardy a démissionné le 1er janvier 2017 à cause de divisions internes au sein de sa formation.

Rosaire L’Italien, un candidat néo-démocrate défait lors des dernières élections fédérales, avait offert d’assurer l’intérim et sa proposition a été acceptée à l’unanimité par le bureau de direction du parti, lors d’une réunion dimanche.

« L’expérience de Rosaire, sa passion pour le travail, sa capacité à transmettre un message clair - sont des facteurs qui ont inspiré notre confiance et notre appui pour accomplir le travail qui l’attend », a déclaré le président sortant du parti, Charles Doucet, par voie de communiqué.

Le passage de M. Cardy a éloigné le NPD des francophones et a éloigné le NPD également du monde syndical et je dirais des gens progressistes.

Roger Ouellette, professeur de science politique à l'Université de Moncton

À titre de chef intérimaire, M. L'Italien a l'intention de demander des comptes au gouvernement Gallant à propos, notamment, de « l'échec de son programme de réduction de la pauvreté et la récente entente sur la santé avec le gouvernement fédéral ».

Il s'est également engagé à ramener le NPD à ses principes fondamentaux. « Durant des années, a-t-il déclaré, le NPD a eu une vision où la classe moyenne devenait accessible, avec de bons emplois, de bons emplois et un filet social qui protégeait chaque citoyen [...] Je demande aux membres du NPD de travailler avec moi [...] pour cette merveilleuse vision qui va nous ramener ensemble. »

La tâche pour le nouveau chef intérimaire et pour le futur chef du NPD pourrait être ardue, surtout depuis que les verts prennent plus de place dans l'espace publique.

« Ça sera très difficile pour le NPD de se reconstruire, de se rebâtir d'ici les prochaines élections. Il faut savoir que le Parti vert, avec M. Coon, il est présent à l'Assemblée législative. M. Coon fait un bon travail, vu de l'extérieur », explique le professeur de science politique à l'Université de Moncton, Roger Ouellette.

Des militants avaient reproché à l'ancien chef Dominic Cardy d'avoir fait faire au parti un virage trop à droite. Lors de l'annonce de sa démission, il a d'ailleurs dit apprécier les idées politiques du nouveau chef des progressistes-conservateurs, Blaine Higgs.

« Depuis des années et depuis des mois, il y a des gens qui n'ont pas renouvelé leurs cartes du parti NPD parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec les positions du chef. Maintenant, le chef est parti et moi depuis hier midi, je reçois de nombreux téléphones de gens qui n'avaient pas payé leurs cartes de membres ou qui sont intéressés à devenir membres maintenant que le NPD est en train de renaître de ses cendres », affirme M. L'Italien.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine