Retour

L’Armée du Salut dit avoir subi des pressions d'Ottawa

L'Armée du Salut se défend de ne pas avoir consulté la population relativement au projet de déménagement dans le quartier Vanier à Ottawa. L'organisme affirme avoir subi des pressions de la Municipalité pour retarder les consultations publiques sur le controversé projet.

L’Armée du Salut affirme avoir un dialogue constant avec la communauté au sujet de son projet de déménagement.

L’organisme, qui offre deux repas par jour aux personnes dans le besoin, en plus de les héberger, de leur offrir des vêtements et plusieurs autres types d’assistance, envisage de construire un centre de 103 000 pieds carrés au 333, chemin Montréal, dans le secteur de Vanier. Actuellement, ses opérations se trouvent au 171, rue George, dans le marché By.

L’organisme indique avoir consulté toutes les instances responsables de la Ville d’Ottawa depuis plus de deux ans et demi pour voir son projet se concrétiser.

Le directeur général de l’Armée du Salut du Centre Booth, Marc Provost, explique qu’il a toutefois été contraint de retarder les consultations auprès de la population.

« On nous a demandé d’attendre un moment où les conseillers seraient prêts à s’occuper des trucs publics. On nous a demandé d’attendre que le temps soit bon pour tout le monde », a déclaré M. Provost.

Il a également mentionné avoir attendu que les personnes concernées reviennent de vacances avant d’amorcer le processus.

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, nie formellement cette accusation.

« L’Armée du Salut aurait pu consulter à n’importe quel moment, même avant leur soumission. J’en ai parlé souvent. D’après moi, il aurait dû consulter au niveau de leur processus de sélection de sites. Je ne sais pas pourquoi l’Armée du Salut joue dans les médias et essaie de propager de l’information pour créer une dynamique de qui dit la vérité », a-t-il lancé.

Selon lui, il ne voit aucun bénéfice que la Ville aurait pu retirer « à ne pas avoir eu de transparence », et qu’il n’y a aucune raison pour laquelle la Ville aurait dit de ne pas consulter.

M. Fleury est opposé depuis le début à la construction d’une nouvelle bâtisse de l’Armée du Salut sur le chemin Montréal, lui qui invoque que l’emplacement dans le secteur de Vanier n’est pas le bon. Or, il a suggéré à l’organisme que s’il y a un intérêt pour la construction des nouveaux locaux à cet endroit, « vous devez aller au public le plus rapidement possible ».

L’Armée du Salut tiendra une consultation privée avec les résidents d’un édifice à condos, mardi soir.

L’organisme prévoit aussi rencontrer la population aussi tôt que possible.

Avec les informations d'Estelle Côté-Sroka et de Yasmine Mehdi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine