Retour

L’Assemblée législative élit Steve Thomson comme président

Steve Thomson devient le 38e président de l'Assemblée législative à Victoria. Les députés britanno-colombiens, qui siègent pour la première fois jeudi depuis l'élection du 9 mai, ont élu le député libéral de Kelowna-Mission qui est le seul à s'être porté candidat.

Il a démissionné de sa fonction de ministre des Forêts pour occuper ce poste dans lequel il doit être non partisan.

Le président a un rôle administratif qui consiste à s’assurer que les débats en chambre se déroulent de façon adéquate. Il n'y participe pas et ne vote que pour briser une égalité des voix.

Dans le contexte actuel où l’Assemblée législative est divisée presque également entre les libéraux qui comptent 43 députés et l’alliance verte et néo-démocrate qui en compte 44, le rôle du président est essentiel. Les pourparlers avant son élection se sont avérés compliqués, puisqu'aucun parti ne voulait se départir d'un précieux vote.

La chef du Parti libéral Christy Clark a déjà dit qu’elle ne s’attend pas à ce que Steve Thomson reste en fonction si son gouvernement est défait lors d’un vote de confiance attendu aussi tôt que la semaine prochaine. Ainsi, l’alliance verte et néo-démocrate aurait à faire élire un nouveau président à son tour.

En après-midi, jeudi, la lieutenante-gouverneure générale Judith Guichon doit présenter le discours du Trône. Les libéraux espèrent garder la confiance de la chambre. Ils envisagent d’ailleurs de proposer des changements majeurs en ayant cet objectif en tête.

Selon des informations obtenues par CBC News, les libéraux doivent notamment promettre d’interdire les dons d’entreprises ou de syndicats pour le financement des partis et d’augmenter les prestations d’assurance sociale de 100 $ par mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine