Retour

L'Assemblée nationale rend hommage aux victimes de l'attentat de Québec

Le premier ministre Philippe Couillard a déposé mardi, conjointement avec tous les députés de l'Assemblée nationale, une motion à la mémoire des victimes de l'attentat perpétré à la grande mosquée de Québec.

Les parlementaires du Québec ont amorcé leur rentrée, mardi, en observant une minute de silence en hommage aux victimes de l'attaque du 29 janvier.

Le premier ministre Couillard a offert les condoléances de l'ensemble de l'Assemblée nationale aux proches des victimes de l'attentat. Six personnes avaient perdu la vie dans la mosquée qui a finalement rouvert ses portes samedi, après une semaine marquée tant par l'effroi que par de multiples élans de solidarité.

« Vivre ensemble, c'est bien plus qu'une expression, a déclaré Philippe Couillard. C'est concrètement des décisions que nous prenons entre autres ici, à cette Assemblée. C'est un état d'esprit, une manière de vivre, c'est se parler, se comprendre, mais surtout se respecter. »

Les chefs des groupes parlementaires ainsi que Martine Ouellet, qui siège désormais comme élue indépendante, ont pris la parole en nommant les victimes de l'attaque.

Jean-François Lisée, chef de l'opposition officielle, a parlé d'intégration et d'éducation. « Ces gens de notre pays sont des gens de coeur et de solidarité. Devant l'horreur, nous avons fait ce que nos pères et nos mères nous ont appris : on s'est serrés les uns contre les autres ».

« J'ai été très fier de voir la solidarité des Québécois, a pour sa part déclaré François Legault de la Coalition avenir Québec (CAQ). J'ai été très fier de voir notre peuple se tenir debout avec dignité pour refuser la violence meurtrière. »

Avec les informations de Martine Biron

Plus d'articles