Retour

L'école obligatoire jusqu'à 18 ans, efficace contre le décrochage?

La Coalition avenir Québec (CAQ) propose de rendre la fréquentation scolaire obligatoire jusqu'à 18 ans. Est-ce que cette approche pourrait contribuer à réduire le décrochage scolaire?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : oui.

En Ontario, où cette mesure est en vigueur depuis 2003, le taux de diplomation au secondaire est passé de 68 % en 2004 à 84 % en 2014.

Pendant la même période, le taux de diplomation au Québec est passé de 67 % à 71 %.

Au Canada, seuls l'Ontario (2003), le Manitoba (2011) et le Nouveau-Brunswick (2000) ont imposé la fréquentation obligatoire jusqu'à 18 ans.

Le Québec demeure la province canadienne avec le plus fort taux de décrochage.

Le Royaume-Uni, qui impose la même mesure depuis 2006, a un taux de diplomation de 91 %.

Des experts estiment que l'obligation de fréquenter l'école jusqu'à 18 ans n'explique pas tout. Ils lui attribuent de 2 % à 3 % du succès. D'autres mesures, comme offrir la prématernelle, notamment aux populations défavorisées, ou offrir des services spécialisés aux élèves en difficulté y contribuent également.

Le parti de François Legault propose également de rendre l'école accessible à tous dès 4 ans et d'offrir aux jeunes élèves des services d'orthophonie et d'orthopédagogie.

Épreuves des faits</p><p>

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine