Retour

L’économie, le seul enjeu des prochaines élections albertaines?

La prochaine campagne électorale albertaine sera largement dominée par l'économie et les pipelines, selon les premières données d'un sondage réalisé par CBC. Près de la moitié des répondants disent de plus avoir de la difficulté à payer leurs factures.

Un texte de François Joly

L’économie et les pipelines sont les enjeux les plus importants selon 47 % des Albertains sondés. Au troisième et quatrième rang viennent l’emploi et le déficit provincial. C’est donc dire que les enjeux économiques sont la priorité de 66 % des Albertains.

La santé, l’éducation et l’environnement ont chacun été mentionnés par moins de 5 % des répondants.

« Plusieurs personnes dans la province croient que le futur de l’économie dépend de sa capacité à construire de nouveaux pipelines », affirme la sondeuse Janet Brown qui a piloté le sondage. Elle ajoute que la question des pipelines et celle de l’économie sont intimement liées dans la tête des électeurs.

Elle croit aussi que cette attention apportée à l’économie pourrait mener à une dynamique électorale très différente des campagnes albertaines précédentes. « Après l’élection de 2015, nous avons fait un sondage qui montrait que la santé et l’éducation étaient les premières préoccupations des Albertains », rappelle-t-elle.

Ce sondage apporte aussi de bonnes nouvelles au Parti conservateur uni. La moitié des répondants croit que le PCU et Jason Kenney sont les plus à même de faire construire de nouveaux pipelines, c’est deux fois plus que pour le nouveau Parti démocratique.

Inquiétudes personnelles

Selon le sondage, les Albertains ne sont pas seulement inquiets au sujet de l’état de l’économie. Ils disent aussi que leur propre situation économique est précaire. Quarante-deux pour cent des répondants affirment avoir de la difficulté à payer leurs factures tous les mois.

Janet Brown croit que le gouvernement de Rachel Notley risque de paraître insensible s’il continue de vanter la bonne performance économique de la province. « Il y a beaucoup de bonnes statistiques économiques, mais le problème c’est que les bonnes statistiques n’influencent pas beaucoup comment les gens votent ».

Elle croit que de nombreux Albertains ressentent au contraire une grande insécurité économique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine