Retour

L'ex-banquier Ed Clark sera à la tête de la Régie des alcools de l'Ontario

Le gouvernement ontarien a choisi l'ancien président de la Banque TD, Ed Clark, pour diriger la LCBO, la Régie des alcools de l'Ontario. Sa nomination, confirmée à Radio-Canada par des sources gouvernementales et de l'industrie, doit maintenant être entérinée par un comité législatif.

Un texte de Claudine Brulé

Ed Clark arrivera en poste alors que la LCBO fait face à des changements importants : elle sera bientôt responsable dans la province de la vente de cannabis à usage récréatif, qui doit devenir légale le 1er juillet.

Il est actuellement conseiller de la première ministre pour les affaires économiques, un titre qu’il conservera.

Il était aussi à la tête du Conseil consultatif pour la gestion des biens provinciaux, qui a reçu le mandat en 2014 de trouver des façons de tirer le plus de revenus possible de ses sociétés publiques, alors que l'Ontario faisait face à un déficit de 10,5 milliards de dollars.

C’est ce groupe qui avait recommandé la vente d’une portion d’Hydro One, une décision qui avait déplu à de nombreux Ontariens.

Pourtant, Ed Clark disait initialement ne pas être en faveur de la privatisation d’Hydro One.

Le Conseil consultatif pour la gestion des biens provinciaux avait aussi, dans ses recommandations en 2015, suggéré la vente de bière et de vin dans les épiceries, une mesure qui a été implantée.

C’est aussi d’après les recommandations d'Ed Clark que la LCBO s’est lancée dans la vente d’alcool en ligne. Il n’a toutefois jamais suggéré la privatisation de la Régie des alcools.

L’ancien banquier avait aussi été mandaté par la première ministre Kathleen Wynne, à l’automne 2016, pour trouver des façons de « maximiser la valeur » de cyberSanté, chargée de numériser les dossiers électroniques des patients en Ontario.

Plus d'articles