Retour

L'ex-PM albertain Jim Prentice meurt dans un accident d'avion

L'ancien premier ministre albertain et ex-ministre fédéral Jim Prentice est mort dans l'écrasement d'avion qui a tué quatre personnes jeudi soir près de Kelowna, en Colombie-Britannique.

L'accident s'est produit alors que l'avion était en direction de Calgary. Jim Prentice avait 60 ans.

Un optométriste de Calgary, le Dr Ken Gellatly, a aussi perdu la vie dans l'accident. Il était le beau-père de Cassia, la fille de Jim Prentice.

Après une carrière en politique fédérale, M. Prentice est devenu premier ministre de l'Alberta pour le Parti progressiste-conservateur en septembre 2014. Il a démissionné en mai 2015, après la défaite de son parti face aux néo-démocrates albertains.

Avant cela, Jim Prentice a siégé comme député fédéral de Calgary-Centre-Nord de 2004 à 2010. Il a notamment été ministre de l'Industrie, ministre de l'Environnement ainsi que ministre des Affaires indiennes et du Développement du Nord dans le Cabinet de Stephen Harper.

Jim Prentice s'était engagé dès l'âge de 20 ans dans le mouvement progressiste-conservateur, d'abord au fédéral aux côtés de Joe Clark.

Un temps vu comme un possible successeur de Stephen Harper, il a plutôt quitté la politique fédérale en 2010 pour une parenthèse dans le privé, avant de se lancer, quatre ans plus tard, sur la scène politique albertaine.

Il s'était retiré de la vie politique en mai 2015.

En juin, il avait décroché un nouvel emploi en tant que conseiller de l'énergie dans une société privée.

Dans un communiqué, les membres de la famille de M. Prentice ont exprimé leur « profond chagrin » en ajoutant que « Perdre deux membres de la famille dans la même journée est incroyablement douloureux [...] Nous pensons aussi aux autres familles affectées par cette tragédie et nos pensées et prières sont avec eux. »

Le premier ministre Justin Trudeau a décrit Jim Prentice comme un politicien habile qui va profondément lui manquer, malgré leurs différences politiques dans le passé. Il a insisté sur le fait qu'il était « très respecté à la Chambre des communes, peu importe le parti, pour son intelligence, son engagement, et son approche honnête et directe dans des dossiers difficiles ».

En conférence de presse, la première ministre albertaine Rachel Notley a offert ses condoléances à la famille de son ancien rival. En faisant référence à la mort de son propre père, Grant Notley, dans un écrasement d'avion en 1984, elle a expliqué que les mots ne suiffisaient pas dans ce genre de moment.

« Il a travaillé sans relâche pour nous tous. J'ai bénéficié de ses conseils, et le gouvernement de l'Alberta continue de bâtir sur plusieurs de ses initiatives. Tous les Albertains en ont bénéficié. »

L'ancien ministre des Finances Joe Oliver a également décrit un fier Canadien et Albertain lors d'une entrevue avec CBC. « Il se souciait des personnes qu'il a servies et a toujours donné le meilleur de lui-même. Je pense qu'il était un homme avec une philosophie politique modérée, tout comme sa personnalité, et aussi un conservateur engagé », a-t-il dit. Selon M. Oliver, Jim Prentice laisse un riche héritage derrière lui.

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a exprimé ses condoléances sur Twitter, décrivant Jim Prentice comme étant un « ardent Albertain, un patriote canadien, un fonctionnaire dévoué et un père aimant ».

À maintes occasions, Jim Prentice a défendu les projets de pipelines, soutenant que l'avenir économique du Canada reposait sur l'exploitation des ressources énergétiques du pays.

Jim Prentice avait pris place jeudi soir dans un jet d'affaires qui devait le ramener de Kelowna, en Colombie-Britannique, à Springbank, dans la banlieue de Calgary, où il résidait.

L'appareil, un Cessna exploité par la compagnie privée Norjet, s'est écrasé à 18 kilomètres au nord de son point de départ. Tous les occupants ont été tués dans l'accident.

Jim Prentice laisse dans le deuil sa femme, Karen, trois filles et deux petits-enfants.

Les détails de ses obsèques n'ont pas été annoncés.

Plus d'articles