Retour

L'heure est au bilan pour les députés péquistes de Rimouski et Matane-Matapédia-Mitis

À l'occasion de la fin de la session parlementaire à Québec, le député de Rimouski, Harold LeBel, et son homologue de Matane-Matapédia-Mitis, Pascal Bérubé, ont fait leur bilan mardi.

Les deux députés ont fait allusion à la hausse de 2 % du taux de chômage au Bas-Saint-Laurent.

L’enjeu principal dans la région, selon Pascal Bérubé, est d’attirer des entreprises et d’augmenter le nombre d’emplois dans les entreprises existantes.

Il dit d’ailleurs faire valoir cette cause à l’Assemblée nationale auprès des ministres.

Santé

M. Bérubé dit se sentir impuissant face à certaines situations, surtout devant les compressions en santé.

Tous ces enjeux-là, c’est souvent des enjeux où on est impuissant parce qu’il y a un patron au Québec, c’est le ministre, et il fait très peu de cas de notre région.

Pascal Bérubé, député péquiste de Matane-Matapédia-Mitis

Il fait allusion à des situations comme les listes d’attente pour les chirurgies, les situations dans les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et l’accès aux médecins spécialistes.

Centralisation des décisions

Au-delà des compressions budgétaires, le député de Rimouski déplore la centralisation des décisions à Québec.

Je trouve ça difficile pour une région comme ici, qui a tout le temps eu l'habitude, avec les structures régionales de concertation, de prendre des décisions rapides.

Harold LeBel, député de Rimouski

Hydrocarbures

M. LeBel est déçu par le projet de loi 106 sur les hydrocarbures, adopté par l’imposition d’un bâillon par le gouvernement Couillard.

Selon lui, ce projet de loi ne fait pas consensus et le gouvernement aurait dû être à l'écoute de la population.

Nouvelle école

Certains dossiers avancent toutefois dans la circonscription du député. Notamment, celui de la construction d’une nouvelle école à Rimouski.

Il explique que tous ont poussé dans la même direction pour la concrétisation du projet, dont les parents, la commission scolaire et les députés.

Il pense qu'il a réussi à faire valoir le point de vue de la région au ministre et se dit très optimiste par rapport à l'avenir du projet.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine