Retour

L'horaire des débats parlementaires à l'Î.-P.-É. toujours calqué sur l'horaire des trains

Les députés à l'Île-du-Prince-Édouard pourraient apporter des changements aux horaires des débats parlementaires, qui sont toujours calqués sur des horaires de trains de passagers qui n'existent plus depuis un demi-siècle.

Un texte de François Pierre Dufault

Les changements proposés ne font toutefois pas l'unanimité à l'Assemblée législative.

La ministre responsable de la Condition féminine, Paula Biggar, affirme que bien des choses ont changé dans la province insulaire depuis l'époque où les députés prenaient le train de Souris, dans l'est de la province, ou de Tignish, dans l'ouest, pour venir à Charlottetown exercer leur mandat.

À part un changement mineur en 1995, les horaires des débats parlementaires à Province House sont les mêmes depuis les années 1960.

Les trains de passagers ont pourtant cessé de circuler en 1968. À ce moment-là, Pierre Elliott Trudeau venait d'être élu premier ministre du Canada. L'homme n'avait pas encore marché sur la Lune.

Les rails ont été démantelés au début des années 1990 et l'ancien tracé du chemin de fer est devenu un sentier récréatif.

Débats télévisés et diffusés sur le web

Dans les années 1960, les Insulaires qui voulaient suivre les travaux parlementaires devaient y assister en personne dans les galeries du public. Aujourd'hui, les débats sont télévisés et diffusés sur Internet, fait valoir Paula Biggar.

La ministre libérale voudrait donc éliminer les débats en soirée. Elle a déposé une résolution à ce sujet à l'Assemblée législative, mercredi. Elle estime que ces débats qui ont lieu les mardis et jeudis de 19 h à 21 h découragent bien des jeunes, et en particulier des jeunes femmes, de se lancer en politique.

La PEI Coalition for Women in Government milite depuis plusieurs années pour que les horaires des débats à Province House soient ajustés afin d'encourager davantage la participation des femmes.

Le groupe fait valoir que seulement 4 députés sur 27 sont des femmes, ce qui place la province au 10e rang sur 13 à l'échelle nationale au chapitre de la représentation des femmes à l'Assemblée législative.

Selon la ministre de la Condition féminine, il serait plus facile pour les élus de concilier leur travail et leur vie familiale si l'Assemblée législative siégeait seulement le jour.

Paula Biggar fait valoir que la majorité des provinces ont laissé tomber les débats en soirée.

Limiter l'accès du public?

La résolution a reçu le soutien du Parti vert.

Toutefois, le député progressiste-conservateur Jamie Fox craint qu'on limite ainsi l'accès du public aux débats parlementaires.

Dans les faits, les galeries du public à l'Assemblée législative sont généralement vides lors des débats en soirée.

Un vote sur la résolution doit avoir lieu à une date ultérieure.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards