Retour

L'Oléoduc Énergie Est reçoit l'appui d'une centaine de maires de la province

Seize résolutions, dont une a l'appui de la construction de l'oléoduc Énergie Est, ont été adoptées par l'Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan (SUMA) réunies en congrès à Regina. Une lettre officielle en appui au projet de TransCanada sera envoyée au ministre fédéral des Transports sous peu.

Le conseil d'administration a décidé d'ajouter à la dernière minute une résolution pour appuyer la construction de l'oléoduc pour que l'ensemble des membres de SUMA puissent se prononcer sur la question, explique le directeur de l'association Laurent Mougeot. Certains maires sont tentés par le projet compte tenu de la situation socio-économique de leur municipalité, selon lui. 

Il n'y a pas lieu de s'opposer aux oléoducs s'ils répondent aux normes environnementales, croit de son côté le maire de Regina, Michael Fougere. Il s'agit d'une industrie importante pour l'Ouest du pays, ajoute-t-il.

L'oléoduc est une infrastructure vitale pour la municipalité de White City, selon son maire, Bruce Evans. Il explique que sa ville compte déjà six pipelines pouvant transporter 2,6 millions de barils par jour. Ce pétrole doit pouvoir être exporté, selon lui. Les techniques modernes permettent des interventions rapides, souligne le maire Evans. Il dit comprendre les inquiétudes environnementales en cas de fuite.

Nouvelles règles fédérales à venir

Le vote s'est tenu en réponse à l'annonce faite par le gouvernement fédéral, qui souhaite mettre en place des règles environnementales plus strictes au sujet des projets d'oléoducs.

« Les gens croient qu'avec cette nouvelle approche du gouvernement fédéral, il y aurait façon de satisfaire les intérêts de tout le monde », croit Laurent Mougeot. Il espère que la résolution adoptée et la lettre qui sera envoyée au ministre des Transports du Canada permettront au SUMA de participer à la discussion en cours.

Des étapes supplémentaires pourraient être ajoutées au processus d'évaluation avant qu'il ne reçoive l'aval des gouvernements.

« J'espère qu'il n'y a pas des changements injustes ou qui ne sont pas imposés aux autres types d'oléoducs ou d'autres types évaluations environnementales », dit Michael Fougere. Il espère que ces nouvelles règles seront justes et transparentes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine