Retour

L’Ontario ouvert à l’arbitrage avec les médecins

Le ministre ontarien de la Santé, Eric Hoskins, répète que la province est prête à reprendre les négociations dès maintenant avec les médecins, mais tout en se disant ouvert à l'arbitrage.

Les pourparlers entre les deux parties sont dans une impasse depuis un an, le gouvernement cherchant à réduire leurs honoraires.

Le Dr Hoskins dit que la province a dépensé 750 millions de dollars de plus que prévu à ce chapitre au cours des quatre dernières années. Le gouvernement doit avoir un budget « prévisible et soutenable » d'année en année, explique-t-il.

Le ministre Hoskins a répété mardi que plus de 500 médecins avaient facturé 1 million de dollars à l'assurance-santé l'an dernier et qu'un spécialiste avait même obtenu plus de 6 millions en honoraires.

Il a expliqué que les nouvelles technologies aidaient les spécialistes à être plus rapides dans leur travail et qu'il était donc normal que leurs honoraires soient réduits, parce qu'ils pouvaient traiter plus de dossiers durant une même période.

Pour sa part, l'Association médicale de l'Ontario, qui représente les 30 000 docteurs de la province, est ouverte à l'arbitrage.

Le président de l'organisation Mike Toth trouve, en revanche, « inacceptable » la décision du ministre Hoskins de discuter en public du salaire de ses membres. « Il essaie de monter un médecin contre un autre », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine