Retour

L'opposition dénonce les mesures non liées au cannabis dans le projet de loi sur la marijuana

Le député conservateur Michael Harris dénonce le fait que plusieurs mesures non liées au cannabis ont été intégrées au projet de loi du gouvernement sur la commercialisation de la marijuana.

Le texte de Claudine Brulé

Le projet de loi 174 a été déposé la semaine dernière. Il veut entre autres créer une filiale de la LCBO (La Régie des alcools de l'Ontario) responsable de vendre le cannabis à l'échelle de la province.

Il n'y aura pas assez de temps pour permettre au public de partager ses idées, ses opinions sur tous ces changements selon le député conservateur Michael Harris. Il déplore le fait que lors des audiences en comité, des gens viendront au même endroit pour à la fois appuyer ou rejeter la commercialisation du cannabis et les changements suggérés au Code de la route.

Le bureau du leader parlementaire du gouvernement, Yasir Naqvi, répond par voie de communiqué que le processus législatif permet à tous les députés de faire des commentaires et de voter sur les différents aspects du projet de loi.

Le ministre Naqvi a par ailleurs indiqué son intention de faire adopter le projet de loi 174 avant la fin des travaux à Queen's Park pour les fêtes, le 14 décembre.

« Le gouvernement essaie de balayer toute sorte d'autres initiatives dans ce projet de loi omnibus et ce n'est jamais une bonne affaire », réplique le leader parlementaire du NPD, Gilles Bisson.

Il dit que les éléments secondaires des projets de loi omnibus sont examinés seulement en surface et non pas analysés comme il se doit.

Des mesures rejetées par le gouvernement dans le passé

Les conservateurs accusent le gouvernement de presser le pas à quelques mois des élections provinciales, alors que certaines mesures auraient pu être adoptées bien plus tôt.

Le député Rick Nicholls avait par exemple présenté un projet de loi privé en février pour permettre l'installation de caméras dans les autobus scolaires pour prendre en défaut les conducteurs qui ne s'arrêtent pas lorsque les feux clignotent. Son projet de loi n'a pas avancé depuis février.

Les conservateurs avaient aussi demandé en vain le printemps dernier que la mesure soit ajoutée à un projet de loi du gouvernement sur la sécurité autour des écoles.

« Les libéraux de Kathleen Wynne font de la petite politique partisane », selon le député Harris. Il demande au gouvernement de séparer ces dispositions du projet de loi pour qu'elles soient débattues indépendamment.

Il croit aussi que les libéraux tendent un piège à l'opposition. « Si nous votons contre le projet de loi [sur la commercialisation du cannabis], le gouvernement ira dire à tous les groupes de parents que Patrick Brown et les conservateurs n'ont pas la sécurité des jeunes à coeur parce que nous avons voté contre. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine