Retour

L'opposition en Atlantique réclame un siège pour la région à la Cour suprême du Canada

Les chefs des partis progressistes-conservateurs des quatre provinces de l'Atlantique demandent au premier ministre Justin Trudeau de préserver le siège de la région à la Cour suprême du Canada.

Ils expriment cette réclamation dans une lettre qu'ils ont adressée au premier ministre.

Le juge Thomas Cromwell, de la Nouvelle-Écosse, prendra sa retraite le mois prochain. Le premier ministre Trudeau souhaite que les prochains juges à la Cour suprême soient fonctionnellement bilingues et qu'ils représentent la diversité culturelle du pays. Il maintient que la représentation régionale est « importante », mais il ne s'y engage pas pour autant.

Le chef intérimaire de l'opposition au Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch, affirme que les libéraux provinciaux et fédéraux en Atlantique devraient défendre la place de la région à la Cour suprême. Il dit que c'est une question d'équité et de faire entendre la voix de la région.

Son homologue en Nouvelle-Écosse, Jamie Baillie, souligne que l'Atlantique est une région du pays tout aussi importante que les autres, et qu'elle doit avoir un siège à la Cour suprême.

Le chef de l'opposition à Terre-Neuve-et-Labrador, Paul Davis, renchérit qu'il serait inacceptable de ne pas inclure un juge de l'Atlantique quand il est question de jugements qui ont des répercussions partout au pays.

Le chef progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard, Jamie Fox, soutient qu'au lieu d'une coopération entre les paliers de gouvernement, il voit que la région atlantique est laissée pour compte.

Les quatre chefs progressistes-conservateurs appellent les premiers ministres libéraux des provinces de l'Atlantique à appuyer leur réclamation. Ils dénoncent le mutisme des quatre premiers ministres libéraux provinciaux et des 32 députés libéraux fédéraux au sujet de la représentation régionale à la Cour suprême lors du passage de M. Trudeau dans la région, plus tôt cette semaine.

Des juges de l'Atlantique se succèdent à l'un des neuf sièges à la Cour suprême depuis 1875.

Avec des informations de François Pierre Dufault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine