Retour

La Boussole électorale : légaliser la marijuana?

Alors que le Parti libéral a lancé une pétition pour la légalisation de la marijuana et que le Parti vert se montre en faveur de sa légalisation, la Boussole électorale vous a demandé si l'usage récréatif de cette substance devrait être considéré comme un acte criminel.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

La Boussole vous a posé la question suivante : Au Canada, la consommation de marijuana à des fins récréatives devrait être :

1. une infraction criminelle (avec casier judiciaire);
2. décriminalisée (passible d'une amende);
3. légalisée (réglementée et taxée)?

Voici les résultats : 56 % des utilisateurs ont répondu que l'usage récréatif devrait être légalisé. Près de 30 % ont répondu qu'il devrait être décriminalisé, et une faible proportion, soit 14 %, a répondu que l'usage devrait être criminalisé.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les provinces pensent différemment

Le Québec est la province la moins favorable à la légalisation (45 %) et la Colombie-Britannique est la province la plus favorable (67 %). En Alberta, on est d'accord à 54 % avec la légalisation; en Ontario ce chiffre grimpe à 59 %. Les opinions des francophones et des anglophones diffèrent toutefois : 62 % des utilisateurs anglophones sont pour la légalisation et chez les francophones, c'est moins, soit 43 %.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Résultats par allégeance politique

Les utilisateurs d'allégeance libérale sont les plus favorables à la légalisation de la marijuana (70 %). Les partisans du Parti vert suivent de près (68 %), suivis des néo-démocrates (64 %) et des bloquistes (49 %). Les utilisateurs d'allégeance conservatrice sont divisés. Ils sont favorables à la légalisation de la marijuana à 38 %, à sa décriminalisation à 37 % et à sa criminalisation à 26 %.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les positions des partis politiques

Le Parti conservateur est le seul parti pour le statu quo, c'est-à-dire que la possession de marijuana demeure dans le Code criminel. Le NPD est pour la décriminalisation, donc pas de casier judiciaire pour les consommateurs. Le Bloc québécois promet d'étudier la possibilité de légaliser la consommation et la vente de cannabis. Le Parti vert et le Parti libéral s'entendent pour dire que la marijuana devrait être légalisée et sa vente, réglementée.

Plus d'articles

Commentaires