Retour

La CAQ est « irresponsable » de prioriser le 3e lien, estime le ministre des Transports

Le ministre des Transports, André Fortin, juge « irresponsable » les propos de François Legault qui a affirmé la semaine dernière que la construction d'un 3e lien pourrait se réaliser rapidement si la Coalition avenir Québec (CAQ) est portée au gouvernement.

Un texte d'Alain Rochefort

Le ministre des Transports est revenu sur les propos de François Legault, mardi matin, à l’issue d’une première rencontre de travail entre le gouvernement provincial et la Ville de Québec sur le transport collectif et la mobilité.

André Fortin suggère au chef de la CAQ de bien faire ses devoirs avant de prendre position contre un éventuel réseau de transport structurant à Québec.

« De ne même pas avoir un projet sous la main, que déjà on se prononce contre un projet qu’on n’a pas vu. […] Bien honnêtement, ça m’apparaît tout à fait irresponsable », souligne M. Fortin.

Soutien à Labeaume

André Fortin ajoute que son gouvernement soutiendra la Ville de Québec dans son projet de réseau structurant axé sur le tramway.

« Le gouvernement a bien l’intention d’être aux côtés de la Ville de Québec dans ses projets de transport en commun. On veut que la Ville soit la plus ambitieuse possible pour répondre à un maximum de demandes de la population », a-t-il dit à l’issue de la rencontre.

Concernant le 3e lien, il rappelle qu'un bureau de projet a été mis en place et qu'une étude préliminaire doit être réalisée d'ici 2020.

Le maire Régis Labeaume est pour sa part satisfait du résultat de ses récentes discussions avec le provincial et le fédéral.

Justin Trudeau lui aurait d’ailleurs réitéré, lundi soir, que plusieurs millions sont disponibles pour le projet de transport en commun de Québec.

Transport en commun uniquement

Cet argent est disponible uniquement pour le transport en commun, insiste toutefois Régis Labeaume.

« Si l’argent, on ne met pas la main dessus, elle va être dépensée ailleurs. […] Et ça ne sera pas dépensé pour un 3e lien, ça va être dépensé pour du transport collectif. Ce sont des budgets qui sont dédiés au transport collectif ».

Aucun échéancier n’a encore été fixé pour la concrétisation du projet. Les sommes qui seraient investies n’ont pas non plus été dévoilées.

Un projet sera présenté « le plus tôt possible » et la population sera consultée, soutient le maire de Québec.

« On a 8 ans de données, alors on ne part pas de rien », affirme-t-il.

La ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, dit pour sa part que « c'est un projet qu'on veut harmoniser avec la mobilité globale dans la région de Québec ».

« Qu'est-ce qu'on veut comme citoyen? Moi, je veux rentrer au bureau plus tôt le matin, puis je veux retourner plus vite aussi le soir. On veut que ça circule mieux ici à Qébec et c'est en ce sens là qu'on travaille ».

La CAQ persiste et signe

En fin de journée mardi, le député caquiste de La Peltrie, Éric Caire, a réitéré le choix de son parti de prioriser la construction d'un nouveau lien avec la Rive-Sud s'il est porté au pouvoir.

« Ce que je sens, c'est qu'à Québec il y a un énorme appétit pour le 3e lien et si les élus font leur travail, ils vont répondre aux préoccupations de leurs citoyens », a-t-il conclut.

Éric Caire précise que la CAQ pourrait encore choisir d'appuyer le projet de tramway du maire Labeaume si elle juge qu'il dessert adéquatement les résidents des banlieues.

Avec les informations d’Olivier Lemieux

Plus d'articles