Retour

La chef de Lac-Simon, Adrienne Jérôme, rencontre sa communauté

Une assemblée a été organisée vendredi dans la communauté algonquine de Lac-Simon. Le but était de faire le point sur les événements qui se sont produits à Val-d'Or au cours des dernières semaines, concernant les relations entre les policiers et les Autochtones.

Une soixantaine de personnes y ont participé pour livrer des témoignages et aussi proposer des solutions pour améliorer les conditions de vie dans leur communauté.

La chef, Adrienne Jérôme, a tenu à mobiliser ses membres pour les informer des actions qu'elle a entreprises dans ce dossier.

Elle tenait aussi à rassurer et à calmer sa communauté.

On a fait un historique de ce qui s'est passé, parce qu'il y avait beaucoup de questionnements, il y avait beaucoup de colère, il y avait beaucoup d'incompréhension.

Adrienne Jérôme

« C'était pour dire que, nous autres, les chefs, on est là. Parce qu'il y a eu des interventions policières, encore, puis il y a eu beaucoup de témoins, qu'il y a eu des injustices là-dedans, puis c'est pour ça. De plus en plus, la colère monte et je dois rassurer ma communauté. Je dois dire que j'interviens », a fait savoir Adrienne Jérôme.

À la suite de demandes effectuées lors de la rencontre, la chef de Lac-Simon étudiera la possibilité d'implanter un centre de femmes et un lieu d'accueil pour les itinérants dans sa communauté.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?