Retour

La commissaire aux langues officielles du N.-B. annonce sa retraite

La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d'Entremont, a annoncé aujourd'hui qu'elle prendrait sa retraite le 22 juillet 2018.

Dans sa lettre au président de l’Assemblée législative, Mme d’Entremont écrit qu’après une carrière de 37 ans au sein de la fonction publique, dont cinq à titre de commissaire, le temps était venu pour elle d’explorer de nouveaux horizons.

« Je remercie tous les Néo-Brunswickois et Néo‑Brunswickoises qui font appel aux services du Commissariat », a déclaré la commissaire d’Entremont. « Leurs plaintes nous permettent de mettre en lumière les problèmes d’application de la Loi sur les langues officielles et de faire des recommandations afin d’assurer des services publics de qualité égale dans les deux langues officielles. »

Katherine d’Entremont a été nommée commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick en juin2013. Elle présentera son cinquième et dernier rapport annuel en juin2018.

« Protéger et promouvoir les droits linguistiques de la population néo-brunswickoise aura été pour moi l’un des aspects les plus gratifiants de ma carrière », a poursuivi Mme d’Entremont.

Pour le juriste spécialiste des questions linguistiques Michel Doucet, Katherine d’Entremont a été « une excellente commissaire aux langues officielles ».

Un travail difficile

Katherine d’Entremont a d’ailleurs su, selon Michel Doucet, causer des problèmes au gouvernement. « À quelques reprises le gouvernement n’était pas content de ses rapports. »

Cela lui a toutefois valu plusieurs remontrances, rappelle-t-il. « Ça n’a pas été cinq années de tout repos pour elle, on sait qu’elle a subi des critiques du premier ministre, du ministre responsable des langues officielles, elle a aussi subi des attaques personnelles de plusieurs personnes sur les médias. » Il précise toutefois que ce n'est pas la raison pour laquelle elle quitte ce poste deux ans avant la fin de son mandat.

Mais c’est parce qu’elle « n’a jamais reculé devant l’adversité », explique Michel Doucet, que le successeur de Katherine d’Entremont aura de grosses pointures à chausser.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards