Retour

La Commission des parcs de Vancouver interjette appel pour assurer son autorité

La Commission des parcs de Vancouver va faire appel du jugement de la Cour suprême de la Colombie-Britannique lui interdisant d'empêcher l'Aquarium de Vancouver d'accueillir de nouveaux mammifères marin ranimant ainsi le débat sur les cétacés en captivité.

C'est par voie de communiqué que la Commission des parcs a fait connaître son intention de contester la décision prise le 9 février 2018 qui stipule qu'elle n’a pas le pouvoir d’entraver aux activités quotidiennes de l’Aquarium.

La Commission croit que cette décision pourrait avoir des impacts d’une grande portée sur son autorité. « Nous croyons que le jugement de la Cour suprême de la Colombie-Britannique le 9 février défie le pouvoir juridique et l’autorité de notre conseil d’administration élu »,écrit son président, Stuart Mackinnon.

En mai 2017, la commission a adopté des règlements interdisant à l’Aquarium de Vancouver d’accueillir de nouveaux dauphins, baleines et marsouins.

En juin, l’Aquarium a annoncé son intention de contester le règlement devant les tribunaux. La Cour suprême provinciale lui a donné raison en février, mais en janvier, l’aquarium avait déjà abandonné son programme de cétacés en captivité, expliquant que le débat public entravait à sa mission de conservation.

Plus d'articles