La Commission municipale du Québec amorcera son enquête au cours des prochaines semaines dans la municipalité de Racine, en Estrie.

Plusieurs conseillers municipaux ont porté plainte contre le maire François Boissonneault en janvier, en raison de comportements jugés grossiers et déplacés à l'égard des citoyens et des élus. 

S'il est reconnu coupable au terme de l'enquête, le maire pourrait notamment recevoir une réprimande ou être relevé de ses fonctions pour une durée maximale de 90 jours.

En principe, le processus d'enquête de la Commission municipale doit être complété dans les 210 jours suivant la réception d'une plainte.

La situation est houleuse depuis plusieurs temps dans la municipalité de Racine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine