Retour

La communauté de Deep Cove devenue trop populaire pour son propre bien?

Certains des résidents de Deep Cove croient qu'il y a trop de visiteurs en auto dans leur communauté. Située au bord de l'anse du même nom, il s'agit d'un des endroits les plus fréquentés par les touristes et les résidents de la vallée du Fraser.

Le problème est que Deep Cove reçoit de plus en plus de visiteurs et que ceux-ci se rendent majoritairement dans la toute petite communauté en voiture. Cette dernière n'a pas suffisamment de stationnements pour tous ces véhicules et ces quelques rues ne suffisent plus pour les accommoder.

« La baie a perdu sa magie, une magie qui devrait être partagée et protégée pour les générations à venir », dit Megan Curren, propriétaire d’entreprise.

Elle raconte qu’au fil des années la circulation de voitures et de bus touristique a érodé le sentiment de communauté qui existait à Deep Cove.

Mme Curren et Sari McCall, résidente de longue date, ont tous deux présenté leurs frustrations au conseil du District de North Vancouver cette semaine.

Selon elles, les embouteillages retardent l’arrivée des premiers répondants aux urgences et mettent les résidents en compétition avec les touristes pour les places de stationnement.

Elles demandent au conseil d’augmenter l’offre de stationnement pour les résidents, d’embaucher un agent d’exécution des règlements municipaux et un renforcement contre les déchets sur le sentier populaire de Quarry Rock.

« Nous sommes de l’avis qu’il faut agir immédiatement avant l’été », dit Mme McCall.

Cependant, ce ne sont pas tous les visiteurs d’une journée qui sont des touristes, rappelle Wendy Moore, membre du conseil de Club d’aviron de Deep Cove. « Nous avons du personnel qui travaille là pendant plus qu’une couple d’heures à la fois. »

Le district affirme être au courant de la situation et des planificateurs travaillent sur des solutions.

Parmi les suggestions sont des navettes d’autobus ou de traversiers qui permettraient aux gens de se garer à l’extérieur de la communauté, explique la conseillère Lisa Muri.

Mme Muri ajoute que des limites de temps dans les stationnements pourraient entrer en vigueur dès la fin de semaine de Pâques.

Plus d'articles