Retour

La congestion à l'approche des ponts coûte 36 M$ par année

L'étude sur la congestion routière et le 3e lien commandée par les élus de Chaudière-Appalaches favorise l'établissement du 3e lien à l'est, entre Beauport et le secteur Lauzon. Les auteurs ont calculé qu'en 2014, les conducteurs ont perdu 1,5 million d'heures dans les bouchons de circulation aux abords des ponts.

Il est évalué que la congestion automobile a eu un impact économique de 36,2 millions de dollars en 2014.

La plus grande part de cette somme, 33,7 millions, est attribuable à la perte de temps. Les 2,5 millions restants sont liés à la consommation d'essence et aux émissions de gaz à effet de serre générées par les véhicules immobilisés dans le trafic.

D'entrée de jeu, les auteurs de l'étude précisent que les données qui étaient à leur disposition ne sont pas jour. Celles sur les déplacements des résidents de Québec et Lévis sont par exemple tirées de l'Enquête orientation-destination réalisée en 2011.

L'étude recommande d'ailleurs au futur bureau de projet du 3e lien, financé à hauteur de 20 millions de dollars par le gouvernement provincial, d'actualiser les données sur la congestion routière le plus rapidement possible.

Tronçons manquants

En plus de la vétusté de certaines données, le maire Gilles Lehouillier note que plusieurs tronçons achalandés de Lévis ne font pas partie des 10 trajets à la base de l'étude.

Le maire de Lévis estime donc que les pertes financières liées à la congestion routière sont beaucoup plus élevées que les 36 millions de dollars avancés : « On serait pas loin de 75 ou 100 millions de dollars en coûts parce quela congestion routière bloque les gens. »

L'étude commandée par la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches a coûté 100 000 $ à réaliser.

Plus d'articles

Commentaires