Retour

La CTT devrait-elle aussi gérer le stationnement et les taxis?

La Commission de transport de Toronto doit se pencher, mardi, sur une proposition qui en ferait une méga-agence municipale qui gère, en plus du transport en commun, le stationnement et les taxis, notamment.

Cette proposition est faite par le président de la CTT, Josh Colle, alors que le nouveau premier ministre ontarien, Doug Ford, a évoqué l’idée de prendre le contrôle des lignes de métro de Toronto.

Pour M. Colle, Toronto devrait s’inspirer du modèle de Londres, en Grande-Bretagne.

La CTT aurait par ailleurs accès à de nouvelles sources de revenus.

Mandat élargi

Selon les motions du conseiller municipal Josh Colle, et du vice-président de la Commission, Alan Heisey, le rôle élargi de la CTT inclurait :

  • La réglementation et l’émission de permis pour les taxis et les véhicules de covoiturage commercial
  • Les vélos de location en libre-service
  • Le stationnement dans la rue et dans les emplacements gérés par la Toronto Parking Authority
  • Les traversiers des îles
  • Toute nouvelle ligne de transport en commun, y compris le train léger Eglinton Crosstown
  • Le péage (si cette option est retenue à l’avenir)

Frictions

Cette proposition risque, toutefois, de créer des tensions avec l’agence provinciale Metrolinx, dont le mandat est de coordonner le transport en commun dans la région de Toronto.

Metrolinx doit être propriétaire de la nouvelle ligne d’Eglinton, par exemple.

Selon la motion du conseiller Colle, les fonctionnaires torontois seraient appelés à étudier la faisabilité et les coûts liés à la restructuration des services municipaux qu'il propose.

Plus d'articles