Retour

La DSLR entend investir malgré la baisse de financement de la province

La Division scolaire Louis Riel se montre optimiste quand à son budget pour l'année prochaine, malgré la faible augmentation consentie par le gouvernement provincial au financement de l'éducation.

Un texte de Pierre Verrière

C'est la voix cassée par l'émotion que Christian Michalik, le directeur général adjoint de la Division scolaire Louis Riel a débuté la réunion publique en rappelant le drame qui s'est produit mardi lorsqu'un enfant de 8 ans a perdu la vie, happé par une voiture à l'intersection du chemin St Anne's et de l'avenue Varennes.

Après une minute de silence, la réunion a pu reprendre.

« Le budget reflète nos priorités en tant que communauté scolaire, malgré les contraintes du gouvernement qui ont été annoncées la semaine dernière. Nous allons pouvoir continuer à investir en 2018-2019, malgré ces contraintes », a assuré le directeur général adjoint de la Division scolaire Louis Riel, Christian Michalik.

Le ministère de l'Éducation du Manitoba a annoncé lundi qu'il limitera l'augmentation de son financement des écoles publiques à 0,5 %. La province a aussi imposé le gel du salaire des enseignants.

« Il faut prendre cela en considération », reconnaît Christian Michalik qui se satisfait tout de même de la situation. Grâce à l'augmentation du nombre d'élèves à l'échelle de la Division scolaire, son budget augmentera de 3,6 % l'an prochain. « C'est une chance qu'ici la population des élèves augmente d'année en année. »

Quant au projet de deuxième école d'immersion à Sage Creek, très attendue au sein de la communauté scolaire, Christian Michalik dit ne pas avoir de nouvelles de la province. « On continue de se parler, mais il n'y a rien d'officiel encore. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine