Retour

La Fédération des spécialistes abolit la « prime jaquette »

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francoeur, a annoncé qu'elle mettra fin à la prime monétaire que touchent certains de ses membres chaque fois qu'ils enfilent un vêtement de protection pour voir un patient contagieux.

Dans un éditorial publié dans la revue professionnelle Le Spécialiste, Diane Francoeur déplore « le cirque médiatique » qui entoure l’entente salariale des spécialistes et annonce que « plusieurs écarts insolites », dont la « prime jaquette » seront revus.

« Adieu la célèbre jaquette », écrit Mme Francoeur.

En vertu d’une entente négociée autrefois par Gaétan Barrette, alors qu’il était président de la FMSQ, certains médecins spécialistes qui visitent un patient contagieux touchent 66 $ chaque fois qu’ils enfilent une tunique médicale pour se protéger.

Certains spécialistes reçoivent aussi 105 $ chaque fois qu'ils arrivent à l'heure à une intervention chirurgicale.

Au cours des dix dernières années, l’enveloppe salariale des spécialistes québécois est passée de 3,3 à 6,6 milliards de dollars, soit du simple au double, officiellement pour rattraper le retard salarial des spécialistes québécois face à leurs confrères et consoeurs du reste du Canada.

La faute aux médias

Dans son texte intitulé Célébrer dans la sobriété, la présidente de la Fédération des spécialistes s'en prend par ailleurs avec véhémence au traitement médiatique dont l'entente salariale de ses membres a été l'objet ces dernières semaines.

Dénonçant les fausses nouvelles et « la désinformation » qui ont, en son sens, éclipsé tout le travail derrière l'entente conclue avec le gouvernement Couillard, Mme Francoeur écrit : « En cette ère du tribunal public et des fake news, proclamer que notre rémunération dépasse la parité canadienne, sans qu’aucune étude ne l’ait démontré, devient vérité même si nous l’avons contredit, chiffres à l’appui. »

« Tous ces gains pour les médecins spécialistes et pour les patients, qui auront un meilleur accès aux soins, sont disparus aussi rapidement qu'annoncés pour laisser place au cirque médiatique dont le seul but est l'exclusivité à n'importe quel prix, avec pour conséquence, la désinformation », ajoute Diane Francoeur.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards