Retour

La Fondation forêt Boucher demande aux élus de Gatineau de créer un parc

Les efforts de protection de la forêt Boucher par la Ville de Gatineau doivent mener à la création d'un parc, selon la Fondation forêt Boucher.

En entrevue à l'émission Les Matins d'ici, la directrice générale de l'organisme, Marianne Strauss, a demandé à la Ville de formaliser la création du parc de la forêt Boucher et de limiter les activités qui ont lieu dans la forêt.

Le maire de Gatineau, plusieurs élus et les candidats à la mairie se sont rendus à la forêt et se sont baladés dans les sentiers, vendredi, pour le lancement du mois de la forêt Boucher. C'est une occasion pour les politiciens de bien comprendre les enjeux de protection de l'espace vert, selon Mme Strauss.

« La forêt Boucher, c'est comme la chose dont tout le monde a entendu parler, mais que personne n'a vu. On s'est dit : si c'est le cas de la plupart des citoyens de Gatineau, ça doit être le cas des élus. Puis, on s'est dit : pourquoi ne pas les inviter pour qu'ils constatent eux-mêmes sa beauté et sa valeur? », a-t-elle mentionné.

Cette forêt de 300 hectares, située dans le secteur d’Aylmer, est le plus grand boisé non protégé sur le territoire de Gatineau. Elle est située dans le district de Deschênes.

Des menaces à la forêt

Même si elle est protégée contre la construction par un arrêté de zonage, il n'y a pas de contrôle des activités qui se déroulent à la forêt, ce qui fait en sorte qu'il « se passe à peu près de tout », selon Marianne Strauss.

« Ce n'est pas rare qu'il y a des VTT qui se promènent en forêt. Ils vont dans les milieux humides et c'est terrible, ils écrasent tout sur leur passage. Il y a des gens qui vont faire la fête en forêt, qui vont couper des arbres et se construire des cabanes de fortune. Ça sert de dépotoir pour certains citoyens », a-t-elle expliqué.

Les politiciens affichent leurs couleurs

Les politiciens ont commencé à afficher leurs couleurs sur le dossier, en vue de la campagne électorale.

« Pour moi, c'est extrêmement important. Je l'ai fait pendant mon premier mandat, je l'ai fait depuis les années 1990 et j'ai l'intention de continuer de les appuyer si je suis réélu », a annoncé Richard Bégin, conseiller sortant du district de Deschênes.

La préservation de la forêt Boucher fera partie de la plateforme électorale de Mike Duggan, qui tentera de déloger M. Bégin aux prochaines élections. M. Duggan croit qu'il faut repenser la forêt Boucher et inclure une zone écologique à Aylmer.

Récemment, la Ville et la fondation ont annoncé un partenariat qui permet à la fondation de plancher sur une proposition de plan directeur, qui sera remis à la Ville pour la création d'un parc.

Or, pour qu'un tel projet se concrétise, la Ville devra procéder à l'acquisition de nombreux terrains.

« Je suis convaincu qu'au bout de la ligne, on va pouvoir protéger et acquérir l'ensemble de cette parcelle de terre là de 300 hectares de terrain », a suggéré Denis Tassé, candidat à la mairie de Gatineau.

Mme Strauss a pour sa part expliqué rechercher des solutions pour que ça ne coûte pas trop cher à la Ville et aux contribuables.

En 2014, la Ville s'était entendue à l'amiable avec un propriétaire de terrains situés dans la forêt Boucher et avait procédé à un achat pour la somme de 4,14 millions de dollars.

L'équipe de la fondation de la forêt Boucher promet de poursuivre son opération charme auprès des élus gatinois et des candidats, d'ici la fin de la campagne électorale, le 5 novembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires