Retour

La géothermie pour reconvertir les puits de pétrole orphelins

Le député fédéral d'Edmonton-Riverbend, Matt Jeneroux, espère convaincre Ottawa de diminuer les barrières législatives et réglementaires pour encourager le développement de l'énergie géothermique au pays.

L’élu conservateur a déposé le 24 février la motion M-122 à la Chambre des communes, en vue du budget de mercredi, en réclamant que « le gouvernement prenne des mesures législatives, réglementaires et apporte des modifications aux programmes nécessaires pour appuyer le développement de l'industrie géothermique au Canada ».

La géothermie puise l'eau chaude souterraine pour produire de l'énergie. L'eau peut ensuite être réinjectée dans le sol ou servir d'autres usages tels que l'agriculture.

Ce type de sources se trouvent souvent dans les montagnes et les champs pétroliers. L’Ouest canadien présente ainsi un grand potentiel pour cette forme d’énergie renouvelable.

Les puits de pétrole orphelins albertains, c’est-à-dire les puits abandonnés sans responsable légal ou financier, pourraient ainsi être reconvertis. Selon l’Association des puits orphelins, il y aurait 1590 puits orphelins dans la province et 697 en processus de restauration.

Le député estime que cette industrie pourrait permettre de créer plusieurs emplois pour des travailleurs des milieux pétroliers et gaziers ayant perdu leur emploi.

« Nous avons 60 000 travailleurs de l’énergie sans emploi actuellement, qui ont les compétences et les connaissances pour travailler sur des puits et pour transférer ces compétences . [...] Ça prend 10 à 15 travailleurs pour s’occuper du système géothermique par puits. Nous devons mettre en place des incitatifs pour mettre ces puits en marche et avoir ainsi une occasion de remettre plus de travailleurs à l'oeuvre », précise M. Jeneroux.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?