Retour

La hausse de la valeur marchande des maisons dans Sacré-Coeur fait des mécontents

Le ton a monté au conseil municipal de Rimouski lundi soir, alors qu'il était question du rôle d'évaluation des maisons dans le secteur Sacré-Coeur. Deux résidents ont déploré la hausse de l'estimation de la valeur marchande de leur résidence.

Gilles Thériault déplorait déjà, lors du dernier conseil municipal, que la valeur de sa résidence avait augmenté de 28 %.

Jean-Pierre Roy s’est joint à lui lundi pour dénoncer une hausse de 22 000 $ de son rôle d’évaluation.

Depuis sept ans, ça augmenté de 45,8 %, c'est pas normal!

Jean-Pierre Roy, résident de Rimouski

Le maire Marc Parent a expliqué que la vente d'une maison au prix de 600 000 $ dans le secteur avait influencé à la hausse la valeur des résidences à proximité.

Il y a des secteurs, effectivement, où on a vu des augmentations. Une maison qui avait une évaluation de moins de 400 000 $ s’est vendue 600 000 $, ça c’est certain que ça a un impact sur la valeur marchande des maisons avoisinantes.

Marc Parent, maire de Rimouski

Le maire a ajouté que le nouveau rôle d'évaluation variait en fonction des quartiers, mais qu'il était, en somme, équilibré.

Il a même affirmé que plus de la moitié des résidents de Rimouski payaient moins de taxes qu'auparavant.

Plus d'articles