Retour

La libérale Joy Davies n'est plus candidate

Le Parti libéral du Canada a poussé vers la porte de sortie sa candidate dans South-Surrey-White-Rock, en Colombie-Britannique, en raison de ses propos controversés sur la marijuana.

Selon le communiqué émis par le Parti qui fait état de sa démission, « les points de vue de Joy Davies ne reflètent pas les valeurs ou les politiques du Parti libéral du Canada ». Un nouveau candidat sera sélectionné « en temps et lieu ».

Joy Davies avait émis sur Facebook plusieurs opinions controversées en 2013 et 2014 sur des vertus supposées du cannabis, contraignant jeudi son chef à prendre ses distances.

Justin Trudeau, dont le Parti prône la légalisation du cannabis, a notamment précisé que, contrairement à ce qu'avait publié Mme Davies sur Facebook, il ne croit pas que fumer de la marijuana pendant la grossesse rend les enfants plus intelligents.

« Les positions exprimées par cette personne ne reflètent ni la position du Parti libéral du Canada ni ma position personnelle », a déclaré M. Trudeau, jeudi, lors d'un point de presse à Vancouver.

Selon Mme Davies :

  • la fumée secondaire de marijuana n'est pas nocive pour les enfants;
  • la consommation de cannabis réduit la violence conjugale chez les couples mariés;
  • la marijuana est efficace pour lutter contre le cancer;
  • la Société canadienne du cancer soutient les grandes compagnies pharmaceutiques.

« Le Parti libéral veut contrôler et légaliser la marijuana parce que l'approche actuelle de M. Harper ne fonctionne pas pour protéger nos enfants », a-t-il ajouté, soutenant qu'il était important d'empêcher « les organismes criminels, les gangs de rues et les trafiquants d'armes » de gérer la production et la distribution de marijuana.

Même si Mme Davies cite des études pour appuyer ses prétentions, son enthousiasme a attiré l'attention du Parti conservateur, qui a transmis aux médias un résumé des arguments les plus surprenants de la candidate.

Dans une entrevue avec une journaliste du Huffington Post Canada, mercredi, Mme Davies a maintenu les propos publiés sur Facebook à l'époque où elle était conseillère municipale à Tumbler Ridge, une petite municipalité de la Colombie-Britannique.

Elle en a même profité pour citer une autre étude, selon laquelle les femmes enceintes peuvent fumer de la marijuana sans risque pour leur enfant à naître.

Mme Davies précise qu'elle ne s'est pas jointe aux libéraux en raison de la position de Justin Trudeau pour la légalisation de la marijuana. Elle insiste néanmoins pour dire que les Canadiens sont mal informés à propos des bénéfices et des risques de la marijuana.

Jeudi soir, Mme Davies a écrit sur Facebook qu'elle avait décidé d'abandonner après mûre réflexion, mais ne s'est pas excusée pour autant.

Plus d'articles

Commentaires