Retour

La « loyauté » d’un employé du NPD remise en question après un congé parental

« Ça ne me donne pas l'impression que tu es loyal », affirme un député ontarien du NPD sur la boîte vocale d'un adjoint de circonscription, qui avait pris un congé parental.

Ce message téléphonique qui remonte à 2016 est l’un des éléments de preuve présentés par l’adjoint en question, Todd White, qui a porté plainte le mois dernier auprès du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario contre son employeur de l’époque, le député provincial Paul Miller.

M. White allègue qu’il a été victime de discrimination, après avoir pris un congé parental de dix mois en 2015, parce que sa femme médecin ne pouvait pas délaisser sa pratique si longtemps.

Le député de Hamilton East–Stoney Creek ajoute ceci dans l’enregistrement : « Ce que j’essaie de te dire c’est qu’il va falloir que les choses changent beaucoup et rapidement au cours des prochains mois, sinon la situation ne sera pas belle. »

Extrait du message téléphonique du député Paul Miller (en anglais) :

Le député néo-démocrate décoche aussi une flèche dans son message vocal à l’endroit du syndicat qui représente les employés du Parti, laissant entendre que M. White est mal conseillé par le SEPB. « Parfois, dit le député, les syndicats font plus de tort que de bien. »

Le NPD dans l’embarras

Le bureau de M. Miller s’est refusé à tout commentaire, référant toute question au Parti néo-démocrate.

La porte-parole du NPD, Marla DiCandia, répond que le Parti est « fier d’avoir le seul caucus syndiqué en Ontario ». « Les conventions collectives de nos employés et notre processus de grief et d’arbitrage nous tiennent à cœur », dit-elle.

Pour sa part, la chef néo-démocrate Andrea Horwath a affirmé la semaine dernière qu’elle laisserait le processus de plainte suivre son cours, n’imposant pas de sanction pour l’instant contre M. Miller.

Mme Horwath a aussi incité les électeurs à ne « pas sauter aux conclusions ». Le député Miller sollicite un autre mandat lors des élections provinciales du 7 juin.

Plus d'articles