Retour

La mairesse de Maple Ridge de retour au travail après des menaces

La mairesse de Maple Ridge en banlieue de Vancouver, NIcole Read, est de retour à la mairie après une pause d'un mois lors de laquelle la Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquêtait sur des menaces à son endroit.

La mairesse Read raconte que les menaces les plus récentes ont été le point culminant de deux ans de harcèlement en ligne, incluant un appel au harcèlement d'un citoyen pendant qu'elle prenait un repas au restaurant Red Robin avec ses enfants.

Bien que la GRC n'ait pas révélé le motif derrière la récente vague de harcèlement, les échanges dans les médias sociaux suggèrent qu'il y a un lien avec le soutien de la mairesse offert à la communauté des sans-abri.

Itinérance : un dossier qui divise

La crise de l'itinérance à Maple Ridge qui a mené à la création d'un camp de tentes le long de l'avenue Cliff en mai 2015 divise la population.

Les sans-abri ont été logés temporairement dans un refuge en octobre 2015 dans l'attente dans un premier temps de convertir un hôtel Quality Inn en refuge pour sans-abri et dans une deuxième tentative d'aide de faire construire un toit convenable pour les héberger.

Des plans qui ont été déboutés par la province en fin de compte.

« C'est déplorable que nos citoyens les plus vulnérables soient confinés dans un refuge inadéquat qui devait être une solution temporaire », s'insurge la mairesse.

Mouvement de contestation

Les sans-abri, dans un élan de protestation, ont érigé un village de tentes dans un espace vert qui devait être transformé en parc. La ville de Maple Ridge a fait une demande d'injonction contre les campeurs non invités.

Une requête a été entendue en cour suprême de la Colombie-Britannique. La décision sera connue le 20 juin.

Un dossier qui pousse à la violence

Les sans-abri ont eux aussi été victimes de harcèlement, déplorent-ils, et certains résidents du refuge racontent avoir été attaqués.

Leurs témoignages parlent de poursuites dans les rues, d'avoir été frappés avec des tuyaux ou d'avoir été victimes de bombes fumigènes.

La mairesse est profondément inquiète de toute cette haine qui prolifère dans sa municipalité.

Vent de changement

Les citoyens veulent un changement et l'ont clairement énoncé en élisant un député néo-démocrate le 9 mai dernier.

Nicole Read est optimiste que ce changement politique fera une différence.

Le critique néo-démocrate en matière de Logement, David Eby a d'ailleurs dit que son parti allait se pencher sur la situation à Maple Ridge et Nicole Read se dit sûre qu'ils tiendront leur parole.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine