Retour

La MRC de La Mitis souhaite percevoir davantage des amendes de la SQ

Le conseil de la MRC de La Mitis appuie la résolution de la mairesse de Sainte-Luce, Maïté Blanchette-Vézina, qui souhaite que le ministère de la Sécurité publique redonne aux municipalités les amendes remises par la Sûreté du Québec (SQ) sur leurs territoires respectifs.

Un texte de Marie-Christine Rioux

En plus de son appui à la résolution de Sainte-Luce, la MRC de La Mitis s’est engagée à discuter de la question des amendes perçues avec la Fédération des municipalités du Québec (FQM).

La FQM pourrait ensuite ajouter cette demande à celles qui seront mises sur la table lors des prochaines négociations d’ententes de service avec la Sûreté du Québec.

La mairesse de Sainte-Luce explique qu’une partie du montant des amendes perçues sur les routes municipales, comme les rues ou les rangs, est déjà remise aux municipalités concernées.

Elle souhaite maintenant qu’une partie des amendes perçues sur les routes provinciales, comme les routes 132 et 298 qui sillonnent le territoire des municipalités de la Mitis, soit remise aux villes.

Elle ajoute également que les routes provinciales constituent la quasi-totalité du réseau routier de certaines plus petites municipalités de la région. Une très faible portion des amendes remises par la SQ sur le territoire de ces municipalités leur est donc retournée.

Selon Maïté Blanchette-Vézina, les montants ainsi récoltés par les municipalités pourraient, entre autres, servir à absorber une partie des coûts liés aux services de la SQ sur leur territoire.

Selon la mairesse, la Municipalité de Sainte-Luce paie plus de 200 000 $ annuellement à la SQ pour ses services.

Plus d'articles