La MRC de Témiscamingue veut changer de nom : elle entame un processus auprès du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire pour changer son appellation par MRC du Témiscamingue. C'est l'un des faits saillants du conseil des maires tenus hier. Les élus ont aussi mis en place un fonds pour les entrepreneurs qui souhaitent faire du développement touristique.

Avec les informations de Tanya Neveu

Plusieurs étapes doivent être respectées avant d'officialiser un changement de nom. Par exemple, toutes les municipalités de la MRC doivent être en accord avec la modification. Mercredi soir lors de la Table des maires, 13 élus ont demandé d'entamer le processus de modification de nom alors que cinq se sont opposés à ce changement.

« Ça fait plusieurs années qu'on nous dit : ''on devrait [utiliser] du Témiscamingue et pas de Témiscamingue'', rappelle le préfet Arnaud Warolin. Alors, on a fait l'exercice. On est allé chercher dans l'histoire pourquoi ça avait été ce choix-là. C'est une histoire qui est complexe et qui parle du peuple des Témiskami. Aujourd'hui, les élus ont décidé d'entreprendre une démarche avec le gouvernement pour voir si on pourrait changer ce nom. C'est un processus complexe qui ferait changer la MRC de Témiscamingue pour la MRC du Témiscamingue. »

Séduction en tourisme

Par ailleurs, les élus ont aussi donné leur accord pour la mise sur pied d'un nouveau Fonds pour les entrepreneurs qui souhaitent faire du développement touristique. Le Fonds séduction en tourisme est doté d'une enveloppe de 106 000 dollars provenant de l'ancien Fonds de soutien Abitibi -Témiscamingue, maintenant aboli.

Une aide maximale de 20 000 dollars sera octroyée à des nouvelles entreprises en tourisme sur une période de 5 ans sans intérêt.

« C'est un Fonds qui est créé. On avait un ancien Fonds qui s'appelait le FIER et qui est venu à terme et il nous reste 106 000 dollars dans cet enveloppe-là, poursuit le préfet de la MRC de Témiscamingue, Arnaud Warolin. Ce Fonds nous revient. On sait qu'il y a un grand besoin pour aider des entreprises touristiques à développer des produits. On sait que le Témiscamingue veut devenir un chef de file, veut pouvoir attirer des gens dans le tourisme de plein air ou dans toutes autres formes de tourisme. Ils ont de la difficulté à se faire financer ces projets-là. Aujourd'hui, on leur donne un coup de main. »

Plus d'articles

Commentaires