Retour

La MRC du Granit se cherche un nouveau préfet

En plus de devoir se choisir un maire et un conseiller municipal, les citoyens de la MRC du Granit devront également élire un nouveau préfet ce dimanche.

Au Québec, il n'y a que 16 MRC qui se prévalent de ce droit qui est en vigueur depuis 2001. En Estrie, les MRC du Granit et du Haut-Saint-François ont fait le choix d'élire leur préfet par suffrage universel.

« Il y a deux façons de choisir un préfet. La première est le suffrage universel. Les MRC ont choisi de faire appel à leurs électeurs pour choisir le préfet, le chef de la MRC. L'autre façon, c'est la grande majorité des MRC du Québec qui procèdent de cette façon, c'est de choisir un des maires qui siègent à la MRC pour devenir le préfet. Dans ce cas, son mandat est de deux ans », explique le directeur régional au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire en Estrie, Pierre Poulin.

C'est la MRC du Haut-Saint-François qui a été la première au Québec à élire un préfet par suffrage universel. Gilles Goddard avait été élu sans opposition en 2001.

« C'est à la suite d'une demande de la Fédération québécoise des municipalités qui voulait renforcer le rôle des MRC que le gouvernement a offert cette possibilité. Ce n'était pas imposé par le gouvernement », dit M. Poulin.

Les préfets élus par la population occupent un poste à temps plein. Au plus haut de l'échelle salariale, leur rémunération sera de 79 722 $.

Les candidats qui s'affrontent pour occuper le poste de préfet dans la MRC du Granit sont : Yves D'Anjou, Marielle Fecteau (préfète sortante), Sylvain Gilbert et Marc L'Ecuyer.

Du côté de la MRC du Haut-Saint-François, le préfet sortant, Robert G. Roy, a été réélu sans opposition.

Plus d'articles

Commentaires