Retour

La patinoire naturelle du lac aux Castors ferme pour de bon

La patinoire naturelle du lac aux Castors, au sommet du mont Royal, est maintenant fermée. Seule l'anneau réfrigéré, à côté du chalet, reste ouvert pour le moment.

En raison des nombreux épisodes de redoux, la patinoire présentait des risques trop élevés, explique le responsable des parcs au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Ferrandez, à Gravel le matin.

L’an dernier, la patinoire n’a été utilisée que 37 jours et, à deux reprises, la glace s’est rompue sous des véhicules d’entretien.

Le lac a une profondeur de 7 mètres depuis qu’il a été creusé jusqu’au roc, au cours des dernières années, pour lutter contre la prolifération des algues.

Avec une telle profondeur, il est devenu dangereux de laisser la patinoire ouverte, indique M. Ferrandez.

Les Montréalais fréquentaient la patinoire du lac aux Castors depuis les années 1930.

Une autre patinoire

La Ville a toutefois l’intention d’installer une autre grande patinoire aux alentours du chalet, selon M. Ferrandez. Deux emplacements seraient à l’étude, dont un en forêt.

En conférence de presse, jeudi midi, la mairesse Plante a semblé moins optimiste. « Nous cherchons des solutions, mais je ne veux pas susciter trop d'espoirs, parce que c'est un enjeu complexe », a-t-elle dit.

Au parc La Fontaine, la patinoire restera ouverte, même s’il y a déjà eu des accidents. « Il y a eu l’an passé un piéton qui est passé à travers la glace, mais comme ça fait juste un mètre [de profondeur], il n’y a pas de problème de sécurité », dit M. Ferrandez.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »