Retour

La politique d'immigration ne fait pas toujours l'unanimité, selon le ministre Bains

Le ministre canadien du Développement économique, Navdeep Bains, affirme que la politique d'immigration d'Ottawa rencontre une résistance chez des membres du gouvernement et auprès de Canadiens qui craignent pour leur emploi.

Le ministre, qui participait mercredi à Ottawa au Sommet sur la croissance du Forum des politiques publiques du Canada, a plaidé pour une hausse du nombre d'immigrants que le pays accueille afin de faire croître l'économie.

Mais, selon Navdeep Bains, cette idée a de nombreux détracteurs au sein même du gouvernement libéral.

« Je dois vous dire, c'est un défi pour moi d'en parler au gouvernement, parce qu'il y a une hésitation, à savoir que l'immigration pourrait être perçue de façon négative », a-t-il dit en anglais.

Selon lui, cette résistance au gouvernement tient aux craintes qu'ont les Canadiens dans certaines régions du pays où le taux de chômage est élevé, et à la perception que les immigrants « viennent leur voler leur emploi ».

« La diversité constitue notre force, et nous sommes très fiers d'être une société multiculturelle », a-t-il dit.

Selon le ministre, le gouvernement doit mieux faire passer son message voulant que « plus d'immigration crée plus d'emplois ».

Dans un contexte où l'on assiste à une montée isolationniste, par exemple au Royaume-Uni, avec le Brexit, et au discours anti-immigration et protectionniste du candidat républicain Donald Trump, aux États-Unis, le Canada détient un avantage compétitif pour attirer les talents de partout dans le monde, selon le ministre Bains.

Le message devrait être reformulé, ajoute le ministre : « Il ne s'agit pas d'une politique sociale, mais économique. C'est important pour notre développement, pour l'innovation. »

Lui-même fils d'immigrant, M. Bains a rappelé que son père était arrivé au Canada avec seulement 7 $, et qu'il a dû occuper trois emplois avant de pouvoir lancer son entreprise, qui employait 20 personnes. « J'en ai été témoin moi-même », a-t-il dit.

Plus d'articles