Retour

La politique n'est pas impliquée dans les évaluations annulées des élèves anglophones 

Six évaluations des acquis académiques pour des élèves de 4e et 10e années ont été annulées en avril dernier. Le sous-ministre de l'éducation du Nouveau-Brunswick, John McLaughlin, se défend aujourd'hui que des raisons politiques ont influencé la décision.

Six évaluations des acquis académiques pour des élèves de 4e et 10e années ont été annulées en avril dernier. Le sous-ministre de l’éducation, John McLaughlin, se défend aujourd’hui que des raisons politiques ont influencé la décision.

Il affirme dans un courriel envoyé à CBC News qu’il est « catégoriquement incorrect » de dire que des raisons politiques ont motivé la décision d’annuler ces examens. « C’était ma décision de reporter les évaluations de 4e et 10e années au printemps [2018] », dit-il.

Sa décision s’expliquerait par des problèmes de personnel dans son département d’évaluation et d’examens. Il est resté vague sur ces problèmes reliés aux membres du personnel qui ont forcé l’annulation de ces évaluations prévue pour le mois d’avril 2017.

Ces examens évaluaient les acquis en mathématiques, en science et en lecture de 5 200 jeunes de 4e année. Les 5 400 élèves de 10e années auraient pour leur part été évalués en mathématiques et en science.

De plus, des évaluations des connaissances en français des élèves en immersion de 10e année ont aussi été annulées.

Plus d'articles