Retour

La Première Nation de Caldwell élit une nouvelle chef

Les membres de la Première Nation de Caldwell, dans le sud-ouest de l'Ontario, ont élu samedi leur nouvelle chef, Mary Duckworth. Pour plusieurs, cette élection était un moment crucial pour l'avenir de la communauté.

« Je suis très contente. Nerveuse, mais contente. J'ai hâte de voir ce que ça apportera à la nation », a commenté Mme Duckworth peu de temps après son élection.

La nouvelle chef a remporté le scrutin haut la main avec 132 voix contre 40 pour son unique adversaire, Lonnie Dodge.

James Peters, Stan Scott, Steve Simpson Sr et Robyn van Oirschot ont également été élus comme membres du conseil de bande.

Mme Duckworth croit qu'elle pourra unir à nouveau la communauté.

« Je ne veux pas que l'histoire se répète », souligne-t-elle.

Rappelons que ces élections ont été tenues après que la chef de la Première Nation, Louise Hillier, ainsi que l’un des membres de son conseil, Lonnie Dodge, eurent été destitués en septembre.

Une vérification juricomptable avait relevé que sous leur gouvernance, près de 290 000 $ avaient été donnés sans justificatifs à des musiciens et des danseurs lors du premier pow-wow de la nation qui a eu lieu en 2016.

L'affaire avait même entraîné l'ouverture d'une enquête policière, mais aucune accusation n'avait été portée contre les membres du conseil de bande.

Malgré cette histoire, Lonnie Dodge s'était représenté aux élections.

Ce dernier et Louise Hillier ont félicité Mme Duckworth pour sa victoire après les élections.

Certains électeurs semblaient ravis par le résultat du vote, comme Theresa Lewis.

« La nouvelle chef a plein de bonnes idées. Elle est entière et elle se soucie des membres. Je ne pense pas qu'on puisse avoir une meilleure personne qu'elle », indique-t-elle.

Priorités de la Nation

« Tout d'abord, je crois qu'une de nos priorités doit être de travailler sur les procédures et les règles pour que les conseillers soient transparents et responsables devant les membres », croit la conseillère Robyn van Oirschot.

Les conseillers travailleront également à créer une réserve urbaine près de Leamington, pour les 300 membres de la Nation.

« On attend présentement d'être reconnus par la Couronne », explique Mme Duckworth.

En 2010, la Nation a obtenu 105 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral pour solder ses revendications territoriales.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards