Retour

La présidente du Parti progressiste-conservateur Katherine O'Neill démissionne

La présidente du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta, Katherine O'Neill, démissionne quatre semaines après l'arrivée de Jason Kenney comme nouveau chef du parti. Cette décision est due à des raisons personnelles, selon elle.

Katherine O'Neill considère qu'elle a beaucoup donné à son parti et a rappelé qu'il s'agit d'un travail bénévole exigeant tandis qu'elle a trois enfants en bas âge.

Elle estime également que c'est le bon moment pour passer le relais et assure qu'elle n'est pas en désaccord avec le projet d'union de la droite du nouveau chef, Jason Kenney.

L'ancienne journaliste et candidate du parti a été élue présidente en mai 2016, un an après la défaite des progressistes-conservateurs albertains face aux néo-démocrates lors des élections provinciales de 2015.

Dans une déclaration écrite sur son compte Facebook, Jason Kenney a salué le départ de sa collègue, la remerciant pour ses conseils et son service au sein du parti.

Katherine O'Neill s'était opposée à quelques reprises à Jason Kenney durant la course à la direction, lors d'incidents impliquant l'équipe de celui-ci qui ont fait l'objet d'enquête par le parti.

Le Parti progressiste-conservateur est désormais en pourparlers avec le parti d'opposition officielle Wildrose quant à la formation d'un parti uni de la droite afin de gagner les prochaines élections provinciales contre le NPD en 2019.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine