Retour

La prime de 40 000 $ de Brad Wall est éthique, dit le commissaire aux conflits d'intérêts

Le commissaire aux conflits d'intérêts de la Saskatchewan, Ron Barclay, dit qu'il ne voit aucun problème avec la prime annuelle de 40 000 $ que reçoit le premier ministre provincial Brad Wall de la part du Parti saskatchewanais.

Le commissaire Barclay indique être convaincu que le premier ministre agit en respectant la législation de façon éthique et transparente.

Brad Wall obtient une prime annuelle de 37 000 $ à 40 000 $ par année, pour des tâches en tant que chef du Parti saskatchewanais. Cette prime s’ajoute à son salaire annuel de premier ministre et membre de la législature, qui équivaut à 166 000 $.

Ce boni ne constitue pas un conflit d’intérêts, selon le commissaire Barclay. « Il n’avait pas besoin de divulguer au public le montant exact de cette prime, mais il l’a fait et ça démontre que la transaction est transparente », affirme le commissaire.

L’opposition néo-démocrate provinciale a dénoncé cette allocation supplémentaire récemment, soulignant que Brad Wall est maintenant le seul premier ministre provincial au pays à toucher une telle prime.

La semaine dernière, la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a renoncé à son bonus annuel de 50 000 $ versé par son parti. Elle a annoncé qu’elle a demandé des remboursements pour ses dépenses individuelles plutôt qu’un versement unique.

Questionnement sur l'origine du financement

Le NPD a aussi critiqué le fait que le Parti saskatchewanais reçoit du financement d’entreprises de l’extérieur de la province. Le public ne sait pas quelle portion de la prime du premier ministre Wall provient de telles compagnies, a dénoncé le NPD dans un communiqué.

En 2015, le Parti saskatchewanais a notamment reçu des dons de la part de Cenovus (8000 $), Alliance Energy (8380 $), et Enbridge Pipelines (7300 $).

Ron Barclay souligne qu’il n’a pas le mandat de vérifier d’où vient le financement du Parti saskatchewanais. « Je veux seulement savoir d’où vient l’argent [de la prime du premier ministre], et ça vient du Parti saskatchewanais. »

Après avoir été interrogé à ce sujet, le bureau du premier ministre a fourni une déclaration écrite, soulignant qu’il y a des tâches supplémentaires au poste de chef d’un parti, comme des conférences ou des dîners. « L’argent ne vient pas des contribuables et est déclaré chaque année dans les impôts [du premier ministre] », selon la déclaration, et il n’y a pas de plans pour changer cette pratique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine