Retour

La sécurité de l’hôtel de ville de Québec améliorée

Des barrières électroniques et des caméras de surveillance sont installées cette semaine à l'hôtel de ville de Québec pour renforcer la sécurité. Les coûts de ces nouvelles mesures sont évalués à 200 000 $.

Une carte d'accès sera nécessaire pour traverser ces barrières aux entrées du rez-de-chaussée et du sous-sol.

« En bas, je ne sais pas si vous savez, mais tout le monde peut rentrer là », explique le maire Régis Labeaume.

Ces dispositifs de sécurité limiteront l’accès à une seule personne à la fois, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Des caméras de surveillance seront aussi installées et une nouvelle rampe de sécurité est prévue afin de séparer les citoyens des élus lors des séances du conseil municipal.

Ces changements étaient discutés depuis une dizaine d’années, indique le maire, qui précise qu’aucun incident particulier n’est survenu.

« Des fois, sur l’étage de mon bureau, je rencontre des gens et j’ai aucune idée ce qu’ils font là encore aujourd’hui », souligne Régis Labeaume.

Selon lui, des plans beaucoup plus élaborés ont été écartés afin de préserver l'accessibilité de l'hôtel de ville pour le grand public. « C’est pour les employés, c’est pour tout le monde, un petit minimum de sécurité, parce qu’on a eu des plans qui allaient jusqu’à la forteresse », dit-il.

Plus d'articles