Retour

La soeur de Michael MacIsaac envisage toujours une poursuite contre la province

Joanne MacIsaac n'écarte pas l'idée de poursuivre la province même si elle s'est dite encouragée par sa rencontre avec des hauts fonctionnaires du ministère de la Sécurité communautaire lundi à Toronto.

La rencontre a porté sur la formation des policiers dans la province après la mort de son frère.

Michael MacIsaac a été tué par un policier en 2013. Il avait quitté son domicile d'Ajax complètement nu à la suite d'une crise d'épilepsie.

La rencontre d'une heure est positive selon la soeur de Michael MacIsaac, même si elle admet qu'elle n'aide pas son deuil.

Joanne MacIsaac réclame que le Collège de police de l'Ontario inclue dans son programme une formation obligatoire sur les méthodes de désescalade de la violence.

L'avocat Alan Young qui dirige le Projet innocence est prêt à aller de l'avant avec un recours constitutionnel devant les tribunaux si nécessaire. Il dit qu'une décision sera prise au cours des deux prochains mois.

Il rappelle à la ministre responsable, Marie-France Lalonde, que la Charte canadienne oblige les policiers à être suffisamment bien entraînés avant d'utiliser la force mortelle contre un citoyen. L'article 7 de la Charte protège spécifiquement le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne.

Par courriel, un porte-parole du bureau de Marie-France Lalonde reconnaît que la nature des interventions policières a changé avec l'augmentation du nombre d'interactions avec des individus vulnérables.

Le gouvernement entend aussi augmenter la durée de la formation des policiers au Collège de police de l'Ontario.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine