Retour

La Tuque demande une aide financière récurrente au gouvernement du Québec

Le conseil d'agglomération de La Tuque, en Haute-Mauricie, fait valoir l'immensité de son territoire et son isolement pour demander une aide financière accrue et récurrente au gouvernement du Québec.

La Tuque fait face à un manque à chaque année depuis 2015, date de la signature du plus récent pacte fiscal. Cette année, les élus ont dû faire face à un manque à gagner de 1,9 million de dollars pour boucler le budget 2018.

Le maire de La Tuque Pierre-David Tremblay a profité du passage du ministre des Affaires municipales et de l’occupation du territoire, Martin Coiteux, et de la ministre du Tourisme Julie Boulet pour leur remettre un mémoire sur le sujet. Ce mémoire sera adopté par résolution mardi prochain lors de l’assemblée publique du conseil d’agglomération de La Tuque.

Les élus de la Haute-Mauricie font valoir que le gouvernement du Québec retire des millions de dollars grâce aux redevances des entreprises pour la coupe de bois ainsi qu’avec la production des centrales hydroélectriques sur la rivière Saint-Maurice.

En entrevue à Facteur matinal, le maire Pierre-David Tremblay a aussi rappelé que la municipalité compte 4200 chalets sur son territoire. Elle s’occupe de la gestion des baux de villégiature privée, mais elle verse la moitié des revenus au gouvernement.

Le maire Tremblay rapporte que les ministres Coiteux et Boulet ont fait preuve d’une bonne écoute pour les propositions de La Tuque. Il dit avoir bon espoir que la Ville et le gouvernement pourront trouver un terrain d’entente à court terme.

Plus d'articles