Retour

La Ville de Gatineau autorise des travaux d’urgence sur trois rues endommagées par les inondations

Trois rues lourdement touchées par la crue printanière seront réparées, grâce à un pouvoir spécial de dépenser sans appel d'offres. Il s'agit de la rue Queen's Park, dans le secteur d'Aylmer, le chemin du Fer-à-Cheval, ainsi que la partie est du boulevard Hurtubise, tous deux situés dans le secteur de Masson-Angers.

Il s'agit de la rue Queen's Park, dans le secteur d'Aylmer, le chemin du Fer-à-Cheval, ainsi que la partie est du boulevard Hurtubise, tous deux situés dans le secteur de Masson-Angers.

Le comité exécutif de la Ville de Gatineau a approuvé une dépense spéciale de 650 000 $ afin d’effectuer ces travaux.

La Ville a donc choisi de ne pas passer par le processus normal d’appel d’offres. Il s’agit d’un pouvoir de dépenser qui peut être accordé au maire en cas de force majeure.

Trois critères peuvent être évoqués pour justifier l’octroi d’un tel pouvoir.

  • Danger pour la vie ou la santé
  • Éviter la détérioration sérieuse des équipements municipaux
  • Éviter un préjudice financier supérieur à la dépense

D'après la Ville, les trois artères visées par ces réparations répondent à tous ces critères.

Selon le maire Maxime Pedneaud-Jobin, passer par le processus normal aurait inutilement retardé la réparation de ces artères.

M. Pedneaud-Jobin dit avoir communiqué avec trois entreprises, dont l’une a été choisie pour effectuer les travaux, à un prix qu’il dit croire raisonnable.

Des raisons de sécurité

Le maire mentionne que ce sont des raisons de sécurité qui ont dicté le choix de ces rues, qui sont celles qui sont dans l’état le plus lamentable, selon lui.

« Y’a un mélange de qualité de vie importante et de sécurité pour les citoyens », explique-t-il. Il ajoute que les citoyens se voient en ce moment dans l’obligation de faire des détours importants en raison de ces fermetures de rues.

M. Pedneaud-Jobin précise qu’il ne souhaite pas abuser de ce pouvoir discrétionnaire de dépenser. Mais il considère que dans le cas présent, il n’avait d’autre choix.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine