Retour

La Ville de Québec prévoit acheter 30 000 ampoules DEL

La Ville de Québec compte faire l'achat de 30 000 ampoules DEL blanches en 2017, et ce, même si plusieurs voix s'élèvent contre ce type d'éclairage qui représenterait un risque pour la santé.

En juillet dernier, le Ville de Québec a mis en veilleuse son projet de conversion des lampadaires au DEL blanches après que d’autres villes, dont Montréal et Trois-Rivières, aient suspendu l’installation de ce type d’ampoule à la suite de l’intervention publique de l’American Medical Association. Selon l'organisme, ce type d’éclairage, bien qu'il soit plus économique, pourrait entre autres nuire au sommeil des citoyens.

Toutefois, lundi, la Ville a déclaré qu’elle s’attend à un avis favorable de la part de la santé publique dans ce dossier. Elle prévoit donc faire l’achat des 30 000 ampoules DEL blanches en 2017.

L'opposition à l'hôtel de ville demande à l’administration Labeaume de cesser définitivement l’installation de ce type d’ampoule.

« On nous a confirmé aujourd’hui qu’on continuait de les installer. On demande l’arrêt total de l’installation de ces luminaires-là le temps qu’on ait [un avis positif] de la part de la santé publique », explique la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette.

Selon la porte-parole de l'administration municipale, Wendy Whittom, quelque 4000 ampoules DEL blanches ont déjà été installées sur le territoire de la Ville de Québec en 2015 et 2016.

Un danger pour la santé, selon un chercheur

Martin Aubé est professeur de physique au Cégep de Sherbrooke et chercheur sur la pollution lumineuse. Ses recherches sur les lumières DEL blanches démontrent que ce type d’éclairage est directement lié à certains cancers, dont celui du sein ou de la prostate.

« Il y a certains problèmes d’obésité et de dépression qui sont aussi liés à ce type de lumière », ajoute-t-il.

Le chercheur soutient que plusieurs villes à travers le monde ont interdit les lumières DEL blanches dans ses lampadaires.

« Il y a, par exemple, la Ville de New York qui a dû mettre un frein à son plan de conversion qui devait remplacer toutes les lumières ou presque. Il y a quelques villes en Californie ou d’autres en Angleterre et qui ont même dû rechanger leurs lumières en raison des plaintes des citoyens », explique le chercheur.

Le professeur de physique encourage les villes à opter pour des DEL ambrées, plus énergivores et plus chères de 25 %, mais dont la lumière ne pose pas de risques pour la santé.

Plus d'articles

Commentaires