Retour

La Ville de Rouyn-Noranda demande au ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles de lui céder ses terrains en ville

La Ville de Rouyn-Noranda demande au minstère de l'Énergie et des Ressources naturelles de Québec (MERN) de céder l'ensemble des terrains détenus par le ministère sur son territoire urbain pour des raisons de développement économique.

Selon le maire, Mario Provencher, la Ville souhaite se développer davantage, mais ne peut aller de l'avant en raison de l'appartenance des terrains ou des claims miniers détenus par le MERN.

Il estime que cette réalité est aussi vécue par de nombreuses municipalités de l'Abitibi-Témiscamingue, dont Val-d'Or, qui revendique les mêmes droits selon M. Provencher.

« On sait qu'ici en Abitibi-Témiscamingue, les municipalités ont des terrains, il y a des particuliers aussi et le ministère qui ont des terrains. Dans notre périmètre urbain, où l'on trouve une densité [de population], la Ville n'a plus aucun terrain qui lui appartient, explique M. Provencher. J'ai eu une rencontre à la suite de revendications que j'ai faites lors du passage du ministre [des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire] Martin Coiteux au mois de février, par rapport à [étudier] la possibilité que le MERN [puisse] céder dans le périmètre urbain ces terrains-là pour que la ville puisse continuer à se développer. »

Mario Provencher estime que les avancées du projet minier Falco justifient cette demande au gouvernement. Selon lui, la mise en disponibilité des terrains dans le but d'élaborer des projets immobiliers ou commerciaux doit être réalisée dans les plus brefs délais.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine