Retour

Le bilan de l'année de Matthieu Allard, conseiller municipal de Saint-Boniface

L'Année 2016 a été très occupée à l'hôtel de ville de Winnipeg. Entre le projet de réfection de l'intersection des rues Marion et Archibald, les redevances de développement et les nombreux projets d'infrastructures, les dossiers sensibles n'ont pas manqué.

Dans une entrevue accordée à Louis-Philippe LeBlanc, le conseiller municipal de Saint-Boniface, Matthieu Allard, revient sur son apprentissage des rouages de la politique municipale, deux ans après son entrée au conseil municipal.

« Ça passe vite, mais j'ai beaucoup appris pendant ces dernières année », confie-t-il, mentionnant au passage les nouvelles responsabilités que lui a confiées le maire de Winnipeg, des expériences qu'il juge « très intéressantes ».

L'élu s'est également exprimé sur différents dossiers comme le budget de la Ville, les redevances de développement ou encore le projet d'aménagement routier à l'intersection des rues Marion et Archibald.

Matthieu Allard s'est opposé à de nombreuses reprises à ce dernier projet, estimant - qu'en l'état - il était trop complexe et trop coûteux. Il n'avait pas caché sa satisfaction de voir la Ville abandonner son projet initial en novembre dernier.

« Je pense que j'ai pris la bonne décision pour dire qu'il fallait changer de direction par rapport à ce projet », estime-t-il.

Il a également évoqué ses priorités pour 2017. Il a dit vouloir continuer à travailler sur ses promesses de campagne. Il a, par exemple, évoqué le dossier de l'imputabilité qui lui tient à cœur ainsi que l'aménagement des chemins.

Plus d'articles

Commentaires